Noix de coco

Huile de coco - Singe cueilleur

L'huile de coco est désormais très à la mode mais derrière cet ingrédient d'origine végétale se cache une exploitation animale trop méconnue du grand public.

Consommer de l'huile de coco ou des produits contenant de l'huile de coco ou encore des dérivés de coco peut nous amener à nous rendre complice de l'esclavagisme et de la maltraitance des singes.

Voici comment l'association One Voice décrit la situation des singes cueilleurs :

"Les singes utilisés sont des macaques à queue de cochon. Parfois, les singes sont descendants de berok (singes déjà formés) ; parfois, ils sont pris dans la forêt avec des filets ou des pièges. Souvent, les mères allaitantes doivent être abattues pour capturer les juvéniles. »

Au cours de leur formation et ensuite (entendre ad vitam æternam), les singes sont constamment captifs : attachés ou mis en cage, avec peu ou pas de possibilité de socialisation. Au lieu de pouvoir suivre leurs instincts naturels et vivre toutes les interactions sociales propres à leur espèce (l'accouplement, l'éducation des jeunes, le fait de se déplacer librement et prendre du repos à leur guise), ces singes sont transformés en machines vivantes, passent leur vie dans un labeur perpétuel pour la commodité de l'humain, voire son divertissement lorsque ces travaux forcés sont présentés comme une amusante curiosité aux touristes.

Outre la cueillette, les singes participent à la récupération des noix tombées dans les buissons épais, ramassent et transportent les outils, chargent les centaines de noix de coco sur les camions... Leur vie se résume à de longues heures de travail intense, l'enchaînement constant et le manque d'autonomie. En un mot, de l'esclavage."

Alors que certaines marques sont très attentives à ne pas se fournir auprès de producteurs ayant recours à l'exploitation des singes, la plupart ne s'en préoccupent guère et bottent en touche lorsqu'on leur pose la question tellement le sort de ces pauvres singes les indiffère.