Vegan, végan... Vous avez dit végane ?

Publié le : 02/11/2019    Categorie : INFO/ACTU Rss feed

De nos jours, le "vegan" a le vent en poupe ce qui est plutôt une bonne chose mais, face à des ambiguïtés de plus en plus récurrentes, j'ai décidé de faire une mise au point sur le terme vegan, son origine, ses différentes orthographes, ses diverses utilisations et significations.

 

L'origine du mot vegan

 

Donal Watson : l'origine du terme

Crédit photo Vegan Society

 

D’après les informations recueillies (je n'étais pas présente^^), le mot vegan a été créé, en 1944, par Donald Watson fondateur de la Vegan Society.

A l’époque, il n’existait aucun mot pour définir une personne qui ne mangeait ni chair animale, ni lait, ni œufs. Sur la base de ce constat, Donald Watson eu l’idée de créer un terme spécifique en prenant les 3 premières lettres + les 2 dernières lettres du mot vegetarian (végétarien) : c’est ainsi que le mot vegan (veg-an) vit le jour pour la première fois.

Vous l’aurez compris, lors de sa création, le terme « vegan » désignait une personne ayant adopté un régime alimentaire « végétalien* »… quelques années plus tard, il évoluera vers une définition disons plus philosophique.

On distinguera alors :

The vegan diet : comprenez l'alimentation vegan assimilable à l'alimentation végétalienne

The vegan philosophy : comprenez la philosophie vegan que l'on appelle également le véganisme

Les diverses orthographes du mot "Vegan"

Les diverses orthographes du mot ‌vegan‌

Vegan : est l’orthographe anglophone d’origine. On retrouve cette orthographe dans la langue française. Sous cette forme, il est invariable et est utilisé aussi bien comme adjectif que comme nom commun. Il s’agit de l’orthographe que j'utilise sur Mon Guide Vegan car j'aime respecter son origine et son histoire.

Il/elle est vegan, ils/elles sont vegan

C'est un(e) vegan, ce sont des vegan

 

Végan, végane : il s’agit du mot vegan anglophone francisé comme cela arrive régulièrement. Seule l’orthographe change puisque, sous cette forme, il est également utilisé en tant qu’adjectif ou nom commun mais, francisé, il n'est pas invariable et s'accorde.

Il/elle est végan(e), ils/elles sont végan(e)s

C'est un(e) végan(e), ce sont des végan(e)s

 

Lien vers le dictionnaire : Vegan, végan, végane dans le Larousse

Maintenant que l’on a fini notre petit cours de français, entrons dans le vif du sujet !

 

La philosophie vegan : le véganisme

Go ‌Vegan

 

La philosophie vegan en tant que telle a été créée en 1951 par Donald Watson (d’après les informations que j'ai trouvées puisque, là encore, je n'étais pas présente à ses cotés^^). Elle découle naturellement de la création du mot vegan (1944) qui s’était alors enrichi de valeurs disons plus philosophiques et morales.

Le véganisme, entré dans le dictionnaire, est ainsi défini :

Mode de vie alliant une alimentation exclusive par les végétaux (végétalisme) et le refus de consommer tout produit (vêtements, chaussures, cosmétiques, etc.) issu des animaux ou de leur exploitation.Larousse 2015

Lien vers le dictionnaire : Véganisme dans le Larousse

Le véganisme, ou philosophie vegan, revient à ne consommer aucun produit ayant été fabriqué en exploitant les animaux. Ainsi, on ne consomme aucun produit contenant de matière d’origine animale (y compris les produits de la ruche), ayant été testé sur les animaux ou dont la fabrication a, à un quelconque moment, utilisé ou exploité les animaux.


Mais concrètement, dans la vie, c'est quoi être vegan ?

Dans mon dressing, il n’y a pas de pull en laine, de fourrure, de chemisier en soie ni de chaussures ou sacs en cuir… sans pour autant m'habiller en toile de jute^^ de nombreuses marques proposent désormais de la mode vegan.

Dans ma cuisine, il n’y a pas de viande, pas de beurre ou produits laitiers, pas de miel ni d’œufs… mais cela ne m'empêche pas d'être terriblement gourmande !

Dans ma salle de bain, il n’y pas de produits testés sur les animaux ni de rouge à lèvres teinté à la carmine (cochenilles broyées), ni de savon à base de sodium de tallowate (graisse de boeuf) ou de soins à la lanoline (graisse de suint de mouton)… mais croyez le ou non, je suis propre ! je me lave de la tête aux pieds, j'ai également mes petits moments cocooning pendant lesquels je prends soin de moi.

Pour mes divertissements, je ne vais pas à la chasse, à la pêche, au zoo, au cirque, à l’aquarium ni au centre équestre… je n'ai pas pour autant une vie triste, mes centres d'intérêts sont aussi multiples que variés.

Être vegan au-delà d’être un « mode de vie » est une philosophie, un engagement moral envers le vivant, en particulier envers l’espèce animale.

C’est refuser de considérer comme légitime et normal de pouvoir disposer, à sa guise, de la vie d’un animal que ce soit pour s'alimenter, s'habiller, se maquiller, se divertir, etc…


Les diverses utilisations et significations du mot "Vegan"

Le business ‌vegan

 

Au-delà de cette belle philosophie, nous vivons dans une société de consommation. De plus en plus de personnes, touchées par les révélations d’associations telles que PETA ou encore L214, tendent à modifier leurs habitudes d’achat.

Les industriels, toujours prêts à s’emparer de nouveaux marchés pour faire toujours plus de chiffre, n’ont pas tardé à se lancer sur le marché des produits dits « vegan » mais attention, si pour nous le véganisme est emprunt de toutes les belles valeurs citées plus haut… dans le monde du business et du marketing, il en est malheureusement tout autre !

Les industriels, comme toujours, jouent sur la sémantique et sur la crédulité du consommateur pour surfer sur les valeurs du véganisme dont ils se fichent éperdument et qui, à leurs yeux, n’ont qu’une utilité : celle de faire toujours et encore plus de chiffre !


Des industriels sans scrupules

Alors concrètement qu’est-ce que cela donne ? et bien ça donne ceci :

Oui un industriel est capable d’apposer le terme « végétal » sur un produit contenant des matières animales… pourquoi ? juste parce qu’il y a quelques ingrédients d’origine végétale dans son produit.

Oui un industriel est capable d’apposer le terme « vegan » sur un produit même si la marque a recours aux tests sur les animaux… pourquoi ? parce qu’il n’y a pas de matières animales dans son produit.

Je l'ai constaté, il n’y a pas si longtemps sur un produit de grande surface. Ce produit arbore fièrement le terme vegan sur son packaging alors même que cette marque est blacklistée par l'association peta pour avoir recours aux tests sur les animaux !

Oui aujourd’hui, tout part dans tous les sens et, dans la mesure, où ces appellations ne sont ni réglementées ni contrôlées, on peut dire que tout est permis… et les industriels le savent !


Des marques engagées existent !

Au-delà, de cela, il existe des marques profondément marquées par les valeurs du véganisme et qui créent des produits répondant aux valeurs du véganisme.

Compte tenu de la façon dont les industriels utilisent le mot « vegan », il est impossible de considérer qu’un produit vegan est dénué de toute cruauté envers les animaux et qu’il est en accord avec le véganisme ou la philosophie vegan.

Il s’agit d’une réalité que chacun d’entre nous peut constater par lui-même.

Comment s’y retrouver alors ? et bien, il apparaît comme une évidence que le seul terme « vegan » apposé sur un packaging ne peut être digne de confiance. Si vous êtes un(e) vegan averti(e), il vous faudra redoubler d’attention lors de vos achats et si vous êtes en pleine découverte des produits vegan, mon meilleur conseil est de vous diriger vers des produits labellisés, vers des boutiques vegan spécialisées qui se porteront garantes des valeurs des produits qu’elles proposent ou vers la base de données de Mon Guide Vegan !

Le mot de la fin

 

Ce que je viens d'écrire ne fait plaisir à aucun vegan pour qui être vegan représente un véritable investissement moral envers le vivant mais les faits sont là et nous ne pouvons les nier... les nier reviendrait à réfuter l'existence même de cette ambiguïté et à laisser les industriels s'en servir pour faire du business.

L'objectif de cet article est de mettre les choses à plat de manière simple pour essayer de permettre à chacun de se faire sa propre opinion et de pouvoir vivre et acheter en fonction de ses valeurs et/ou envies sans se laisser berner par le marketing de marques dont l’unique objectif est de faire du chiffre.

J' attends avec impatience que le terme « vegan » quelle que soit son orthographe trouve, dans la langue française, une définition aussi claire que précise afin qu’il ne soit plus utilisé à tort et à travers et que cette définition soit en total accord avec les valeurs du véganisme.

J'espère de tout coeur que cet article vous aura été utile et je compte sur vous pour partager l'information autour de vous :)

Je finis avec cette magnifique vidéo D'Olkan, artiste français, militant pour la cause animale. Mettez le son ;)

A bientôt,

Sonia & Didi ♥